Real-time data / données temps réel des objets trouvés

L’an dernier, SNCF avait donné la possibilité à ses clients de consulter sur son portail Open Data – propulsé par OpenDataSoft – les récents objets trouvés dans ses gares et trains. L’expérience avait remporté un franc succès mais s’était immanquablement heurtée à la difficile actualisation d’un jeu de données sans cesse amené à évoluer dans le temps.

Un défi : exploiter rapidement et simplement la manne d’informations renfermée dans l’outil Salesforce

Pour rassembler les divers éléments qui caractérisent l’ensemble des objets égarés par les voyageurs (lieu, date, type, nature de l’objet, coordonnées de l’usager, suivi effectué, etc.), les agents SNCF renseignent en continu les informations dans une application Salesforce.

En parallèle, les voyageurs ayant perdu un objet en gare ou dans un train déclarent jusque 5 000 pertes par mois sur le site www.objets-trouves-sncf.com. Ces déclarations et descriptions d’objets perdus sont également connectées à l’application Salesforce qui propose aux agents des correspondances à vérifier.

Formulaire objets perdus SNCF

Les informations fournies à Gares & Connexions via le formulaire en ligne sont instantanément téléchargées dans l’application Salesforce.

Comment alors rapidement et simplement tirer parti de la richesse des informations gérées dans cette application mais difficilement exploitables par des utilisateurs métiers peu familiers des rouages du système Salesforce ?

Une idée simple pour SNCF : utiliser sa plateforme OpenDataSoft pour valoriser les données temps réel de son environnement Salesforce, notamment pour mettre en ligne rapidement des API standards.

Gouvernance simple des données et scalabilité de la plateforme

Les équipes OpenDataSoft ont ainsi pu se « brancher » au système Salesforce de SNCF afin d’y collecter les bonnes données et publier ces dernières en temps réel. Le filtrage des champs était ici un enjeu majeur pour que la plateforme ne mette à disposition du public que des informations pertinentes et non confidentielles. Pensons par exemple aux coordonnées des voyageurs ou aux détails relatifs aux personnels ayant mis la main sur les objets perdus. Des éléments indispensables pour la gestion interne des bagages et autres appareils retrouvés mais en aucun cas partageables au reste du monde.

Garantie d’une étanchéité absolue entre l’environnement des données confidentielles et celui des données ouvrables, le connecteur OpenDataSoft a aussi été conçu pour répondre au besoin de scalabilité de la plateforme data.sncf.com. Il interroge en effet le système Salesforce à partir d’une date précise et appelle toutes les nouvelles entrées renseignées depuis. La croissance du volume de données est absorbée sans la moindre complication.

Explorer et visualiser les données mises à jour en temps réel

Le portail Open Data de SNCF offre aujourd’hui la possibilité d’explorer en direct tous les objets retrouvés dans ses gares et ses wagons depuis le 24 mai 2013 jusqu’à l’infini (du moins, tant qu’il y aura des objets perdus par les voyageurs).

La visualisation sous forme de tableau vous permet de repérer d’un coup d’oeil la nature des objets retrouvés à tel lieu et à tel moment précis. Vous pouvez filtrer les données par catégorie et même utiliser la recherche textuelle pour sélectionner uniquement, par exemple, les téléphones portables retrouvés en gare de Clermont Ferrand. Essayez toutes sortes de combinaisons ici (il suffit d’entrer un ou plusieurs mots filtres dans la barre de texte sur la gauche).

Le jeu de données est par ailleurs réutilisé dans le tableau de bord en temps réel que SNCF vient de mettre en place pour observer l’état de son activité et de ses services.

Le dashboard temps réel de SNCF utilise les données publiées sur data.sncf.com pour afficher le top 10 des derniers objets trouvés en gare depuis les dernières 24 heures.

Les visualisations fournies par OpenDataSoft permettent ensuite de construire des graphiques analytiques pouvant mettre en lumière la prédominance de telle ou telle catégorie d’objets égarés et d’en tirer les conclusions adéquates pour améliorer la performance des services aux usagers. Les données autrefois contenues dans le seul système Salesforce sont, grâce à la plateforme Open Data, téléchargeables sous forme de fichiers exploitables par tous (CSV ou Excel). Une API est aussi générée à partir de ce jeu de données mis à jour en temps réel. La boucle est ainsi bouclée.

Bien évidemment, le connecteur développé par notre équipe peut interroger n’importe quel jeu de données disponible dans n’importe quel environnement Salesforce. Pour SNCF, la souplesse de cette technologie OpenDataSoft représente l’économie d’un long temps de développement en interne. Une façon d’avancer mieux encore dans la qualité de l’information voyageur en donnant du sens au temps, ressource capitale pour le géant du transport ferroviaire.

 


Vous souhaitez ouvrir vos données ?

Recevez votre guide gratuit maintenant ! Il réunit les 10 étapes essentielles pour bien amorcer votre projet Open Data.



Téléchargez le guide Open Data d'OpenDataSoft