Une balade parmi les joyaux de l’architecture des 20ème et 21ème siècles à Paris

Journées du Patrimoine - Architecture à la carte

C’est le week-end, il fait beau et vous avez déjà vu les expositions permanentes et temporaires de la Cité de l’Architecture comme du Pavillon de l’Arsenal, vous avez trouvé l’exposition Le Corbusier au Centre Pompidou peu enthousiasmante et vous tournez en rond. Vous avez besoin de votre dose d’architecture.

Dans ce cas pourquoi ne pas prendre le RER C et aller découvrir à Meudon les 6 maisons postmodernes de Jacques-Emile Lecaron ? Et en profiter pour visiter la maison-atelier du chef de file du mouvement De Stijl, Teo Van Doesburg ? Ou bien voir les maisons industrialisées de Jean Prouvé ? Pourquoi sinon ne pas rester intra muros et faire un tour de la cité internationale et sa ribambelle de « maisons » ? Un petit tour dans l’improbable église Saint Christophe de Javel alors ? Les opportunités ne manquent pas en Île-de-France, encore faut-il savoir que ces bâtiments existent.

L’amateur d’architecture moderne et contemporaine pourrait bien se retrouver frustré dans sa découverte du patrimoine. Les listes des bâtiments classés aux monuments historiques existent bien mais elles sont longues et austères. Les nombreux sites dédiés au tourisme font la part belle aux XIXème siècle (Haussmann ! La pierre ! Les avenues ! Les palais !) même s’ils daignent parler de l’Art Nouveau et l’Art Déco. Ceux qui s’intéressent au moderne, pour leur part, nous abreuvent des seules réalisations des superstars (Le Corbusier, Jean Nouvel). Comment alors savoir quoi visiter pendant les journées du patrimoine ? Car même avec la meilleure volonté du monde, si on ne sait pas qu’au fin fond des Yvelines se cache la surprenante église Sainte-Thérèse d’Elisabethville à Aubergenville, on ne risque pas de tomber dessus par hasard.

Le projet : l’architecture contemporaine de Paris et d’Île-de-France

Il faudrait donc un site recensant l’architecture remarquable des XXème et XXIème siècles à Paris et en Île-de-France. Un site qui donne envie de partir à la découverte du patrimoine, avec suffisamment d’informations pour organiser ses visites. Un site léger et moderne qui soit responsive pour un usage aisé sur smartphone. Et surtout un site rapide à mettre en place, le gros du travail devant être consacré à la collecte de l’information brute.

Côté données et visualisation

Un simple document Google Spreadsheet suffira pour stocker l’information et permettra à plusieurs personnes de contribuer au projet. Accessible à tous, instantanément et gratuitement, c’est de loin le moyen le plus simple de constituer une base de données.

Un copier/coller suffit ensuite pour définir ce document comme source de données pour un jeu de données sur la plateforme OpenDataSoft.

Configuration de la source du jeu de données

Le document Google Spreadsheet en source du jeu de données

Le processeur géolocalisation permet de placer les bâtiments sur la carte.

Le processeur de géolocalisation

Le processeur de géolocalisation

Un compte (gratuit) sur Mapbox plus tard, et la carte utilise un fond de carte personnalisé.

Le fond de carte personnalisé

Le fond de carte personnalisé

Il ne reste plus qu’à copier/coller le code HTML de visualisation de la carte pour s’en servir comme base à notre site, en ajoutant une option pour filtrer les données trop incomplètes.

Le code html du widget carte

Le code html du widget carte

Côté site mobile

OpenDataSoft met à disposition une importante bibliothèque de widgets permettant de construire très rapidement des tableaux de bord efficaces. Dans notre cas précis, nous aurons besoin du widget de carte déjà obtenu et de widgets de filtres pour l’exploration des données. Ces widgets étant déjà responsive, il suffit de les intégrer à une mise en page elle-même responsive pour obtenir un site compatible avec tout type de smartphone et autre tablette.

Les 25 lignes de code du tutorial constitueront la base du site, et nous n’aurons besoin d’écrire rien d’autre que du code de mise en page pour obtenir notre application. Pas de Javascript, pas de Python, pas de PHP. Toute la logique est gérée par les widgets. Le résultat tient en une centaine de lignes d’HTML, autant dire rien. La totalité du code source est d’ailleurs disponible sur Github.

Le code gérant toute la logique de la carte

Le code gérant toute la logique de la carte (voir tout le code source de la page)

Il ne reste plus qu’à trouver un nom de domaine et à déposer le code de la page sur un serveur quelconque: le site est maintenant accessible à l’adresse architecturealacarte.fr.

Futures évolutions

Le site en ligne, la première étape est de s’assurer qu’au jeu de données soient régulièrement ajoutés de nouveaux bâtiments et que les données existantes soient nettoyées de leurs quelques coquilles. Il suffira d’activer les contributions sur la plateforme OpenDataSoft pour que les utilisateurs ayant un compte sur celle-ci puissent proposer des corrections, les autres auront un lien email pour contribuer. Pour tous, un petit formulaire Google Doc permettra de proposer de nouveaux ajouts.

Seconde étape, toujours en rapport avec la donnée : créer des versions du site pour les autres régions. En pratique, il suffira de créer un nouveau tableau, de le connecter à un nouveau jeu de données et de copier/coller la page dédiée à l’Île-de-France pour obtenir une version locale. Il ne manque plus que des contributeurs dans chaque région pour couvrir toute la France ! Si c’est un projet qui vous intéresse, écrivez-moi.

Enfin, il serait possible d’embarquer le site dans une application mobile qui pourrait être distribuée sur les différents App Store.

Les journées du patrimoine 2015 et l’Open Data

Hasard du calendrier, alors que nous lançons cette application, tout ce que la France compte d’institutions culturelles se prépare aux Journées du Patrimoine. Durant deux jours de (très) nombreux bâtiments, souvent par ailleurs fermés au public en temps normal, seront ouverts à tous, pour des visites guidées ou non, mais la plupart du temps gratuites. En collaboration avec OpenAgenda (un de nos partenaires par ailleurs), le gouvernement a mis en place un très joli site  et a mis à disposition de tous le jeu de données sous jacent via sa propre plateforme d’OpenData et celle d’OpenAgenda. Au total ce sont plus de 25000 événements, adresses et visites sur toute la France qui sont répertoriés. Et puisque tout ceci est en open data, nous avons pu facilement importer le jeu de données au sein de la plateforme OpenDataSoft. Il n’y aura pas eu besoin de plus de 15 minutes pour dupliquer la page dédiée à l’Île-de-France sur Architecture à la carte et l’adapter à ce nouveau jeu de données. Un petit quart d’heure pour obtenir un site minimal et efficace pour ce grand week-end. Et tout cela rendu possible par la politique Open Data des institutions.

Les Journées du Patrimoine 2015 sur Architecture à la Carte !

Conclusion

Une heure de travail pour mettre en place le jeu de données sur OpenDataSoft, une journée de design du site, une autre journée pour la collecte des données.  Il n’y aura pas eu besoin de plus pour avoir à disposition un site massivement interactif, compatible mobile et rendant un service qui n’existait pas.

Architecture à la carte

 


Vous souhaitez ouvrir vos données ?

Recevez votre guide gratuit maintenant ! Il réunit les 10 étapes essentielles pour bien amorcer votre projet Open Data.


Téléchargez le guide Open Data d'OpenDataSoft

Related Posts