Qu’est-ce que la gouvernance des données ?

bannière définition de la gouvernance des données par opendatasoft

Interrompez-moi si vous vous reconnaissez dans ce qui suit : votre entreprise a massivement investi dans des solutions d’analyse. Et pourtant, maintenant que votre équipe de data scientists a collecté, nettoyé et traité toutes les données disponibles, le personnel qui pourrait exploiter au maximum ces informations (par exemple les départements responsables du marketing et du développement produit) n’a pas les connaissances ou les accès nécessaires pour le faire. Votre équipe travaillant sur les données passe énormément de temps à exécuter des requêtes pour les autres membres du personnel ou à protéger l’intégrité des données.

Le problème dont il est question est lié à la gouvernance des données. Cet article a pour objectif de vous présenter le concept inhérent à la gouvernance des données : de quoi s’agit-il ? Pourquoi est-ce si important ? Et qui sont les personnes impliquées ?

Définition

Le Data Governance Institute définit la gouvernance des données comme étant

« Un système de responsabilités et de droits de décision pour les processus en lien avec des données, exécuté selon des modèles définis. Ces modèles déterminent qui peut réaliser telle ou telle action avec quelles informations, à quel moment, dans quel contexte et à l’aide de quelles méthodes ».

Pour faire simple, ce sont des stratégies d’accès aux données au sein de votre société. Puisqu’il s’agit d’un ensemble de procédures, la gouvernance des données doit faire l’objet de prototypes et d’un processus itératif, mais une fois en place, elle doit régir par défaut la façon dont les ressources de données entrantes sont traitées (la façon dont elles sont nettoyées, les personnes qui peuvent y accéder, etc.).

En définitive, cela permet de générer davantage de fiabilité et de productivité pour les personnes associées à vos données. Voici la clé de la gouvernance des données : elle assure la confidentialité des personnes auprès de qui les données ont été collectées et permet d’utiliser ces données de façon plus productive.

Pourquoi mettre en place une gouvernance des données ?

La mise en place d’une architecture pour la gouvernance des données peut se révéler extrêmement bénéfique pour votre organisation.

Les employés de nombreux départements n’auront plus besoin de faire appel à des spécialistes du traitement de la donnée, puisqu’ils pourront directement accéder aux informations dont ils ont besoin. Leur accès aux données sera strictement limité et défini en fonction de leurs besoins. De plus, celles-ci seront disponibles dans un format compréhensible et ne pourront pas être modifiées.

Par ailleurs, ce type d’architecture est de plus en plus exigé par la loi : le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données de l’Union européenne, qui est entré en vigueur le 25 mai 2018. Ce règlement demande aux entités possédant des données personnelles de prendre les mesures nécessaires pour protéger la confidentialité des individus auprès de qui ces données ont été collectées, y compris en nommant un délégué à la protection des données.

Le cas d’utilisation ci-dessous démontre l’importance d’un régime de gouvernance des données : Birdz (anciennement ENDETEC-Homerider), une filiale de Veolia Water Technologies, leader de son secteur, possède un réseau dense de capteurs dans l’infrastructure hydraulique pour détecter les fuites et les concentrations en produits chimiques, températures et utilisations d’énergie inhabituelles. Le logiciel installé chez Birdz collectait et stockait toutes ces données, mais la société avait besoin d’un système permettant de les partager et de les enrichir pour les principales parties prenantes en interne et en externe. Le système qu’ils ont mis en place, soutenu par la plateforme d’OpenDataSoft, peut aussi bien être utilisé par les experts des données que par les employés avec des compétences moins techniques. Des options de visualisation et des widgets open-source sont inclus afin de « simplifier la compréhension des données, mais également [de permettre à l’utilisateur] d’aller un peu plus loin pour créer des rapports d’analyse élaborés », déclare Cyrille Lemoine, directeur général de Neroxis, une filiale de Birdz. Ces rapports sont envoyés aux personnes qui en ont besoin en interne (au sein de Veolia) et en externe (sociétés de distribution d’eau) avec des indicateurs et des données personnalisés correspondant au contexte métier de chacun.

Personnes impliquées

Pour mettre en place une architecture de gouvernance des données adéquate, des informations issues de nombreuses équipes au sein de votre organisation vont être nécessaires : l’équipe de data scientists, bien entendu, mais également les départements informatique, juridique, marketing, développement produit, et tous ceux souhaitant probablement tirer parti de l’utilisation des données.

Le travail nécessaire en amont pour la mise en place de la gouvernance des données est plutôt simple, mais son implémentation est plus complexe. Je me souviens d’une citation issue d’une étude du système de gouvernance des données de Chevron : « Les responsables métier savaient ce qu’ils voulaient… (des données propres, fiables), mais le concept pour y parvenir n’était pas le bon. » Si vous faites face à une situation similaire, contactez OpenDataSoft pour découvrir comment notre technologie et notre savoir-faire peuvent vous venir en aide.

Related Posts